Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1473, "FONTÈS et ses environs (Histoire populaire de)","l'abbé Bigot-Velentin", "2001, réimpression de l'ouvrage paru en 1878", "Format 14 X 20. 394 pages", 288, "", 4, "L'abbé Bigot-Valentin, auteur du présent ouvrage, a la fibre pédagogique, mais aussi un tempérament de feu et surtout un amour immodéré de la vérité. C'est cette passion, égratignée par les mensonges officiels, nous dit-il, qui l'a incité à prendre la plume lorsque « quelques liasses de papiers relatifs à la Révolution étant tombées en nos mains, explique-t-il au début de son livre, nous trouvâmes un plaisir singulier, après avoir étudié la Révolution dans les livres, à la prendre sur le vif, dans ses manifestations de tous les jours, au milieu d'une population de campagne jusque-là paisible et religieuse. » Cette campagne, c'est Fontès et les villages environnants, mais notre historien ne va pas se contenter de relater les événements révolu-tionnaires qui s'y sont déroulés, et que lui révèlent les archives, il s'emploie à retracer toute l'histoire de cette localité et de sa région, depuis les origines jusqu'à l'époque contemporaine.
Un travail considérable, on s'en doute, car cette charmante bourgade, élevée sur un monticule, et toutes celles qui l'entourent faisaient partie autrefois de la Gaule narbonnaise, chemin des légions victorieuses et des hordes conquérantes : aussi les origines sont-elles tumultueuses et guerrières et ce sont elles qui constituent toute la première partie de l'ouvrage ; le livre II évoque ensuite les dynasties seigneuriales puissantes qui règnent sur Fontès et sur sa région : d'abord la maison de Lodève, du XIIIe au XVIe siècle, confrontée d'entrée à l'hérésie des Albigeois et illustrée ensuite par Guillaume II l'amiral, Guiraud Ier qui accorde le droit de pêche et de chasse aux habitants et pose la première pierre de l'église, puis Guiraud II, Bernard, Gaspard, Barthélemy, Pierre et Souveraine, qui épouse Arnaud de Vissec, seigneur de la Tude, dont la famille est digne de recueillir l'héritage des Lodève. Le livre III est donc consacré au règne de la maison des Vissec qui est beaucoup plus mouvementé que le précédent : guerre contre les protestants, Cabrières rasé, différends avec les syndics, tyrannie et violences de François de la Tude, sergents et huissiers battus au château, emprisonnement de François et de sa famille à Grenoble, affrontements nombreux entre ses successeurs et la communauté de Fontès...
Le livre IV, enfin, revient au point de départ de la réflexion de notre abbé, à cette époque révolutionnaire, à Fontès, dont les archives avaient suscité son désir d'écrire cet ouvrage pour dissiper les mensonges qui avaient cours : et « le greffier ridicule », les intrigues d'Adissan, « le prêtre infidèle », les pauvres encore plus pauvres, « les tyranneaux de Béziers », et le vieillard qui meurt de joie lors de la première messe solennelle du culte rétabli, tels pourraient être les grands titres de ce dernier chapitre.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?