Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1520, "BOISHARDY - Histoire et légende", "Hervé Pommeret", "1995, réimpression de l'ouvrage paru en 1932", "Format 15 X 24. 132 pages", 120, "", 4, "Dans un pays hostile à la Révolution, Boishardy ioua un rôle essentiel dans le soulèvement qui fit trembler les administrateurs et les forces armées de la République. L'étude du chanoine Pommeret qui lui est consacrée reste aujourd'hui un document de référence.
Fils de mousquetaire, Amateur-Jérôme Le Bras des Forges de Boishardy entre en 1780 au Royal-la-Marine. En garnison à La Rochelle en 1792, il est porté par erreur sur la liste des émigrés par le Directoire de Lamballe. De retour en Bretagne, il entre alors dans une opposition militante. Le 15 octobre 1794, Boishardy prend le commandement de la division des Côtes-d'Armor de l'armée catholique et royale. Opposé à l'enrôlement des déserteurs, il déclare « n'avoir besoin que de ses Bretons pour chouanner ».
Entraîné à tous les exercices corporels, rompu à la fatigue, doué d'une éloquence naturelle qu'il emploiera à faire des prosélytes, franc, généreux, très simple de manières, Boishardy a vite conquis les paysans au milieu desquels il vit, des sympathies et des amitiés qui lui seront toujours fidèles. Poursuivi par des centaines de gardes nationaux sous la direction de Charles Hello, il vit chez des amis et change fréquemment de résidence. Le 19 mars 1795, Boishardy signe le traité de Moncontour avec Hoche, pour gagner du temps. Le 17 juin, il est tué dans une embuscade, sur le chemin des Champs-Piroués. Le lendemain, sa tête est promenée dans les rues de Moncontour et de Lamballe.
Une page d'histoire qui révèle la vie d'un chef chouan méconnu. Un épisode de la chouannerie qui méritait d'être rappelé.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?