Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1555, "POULIGUEN (LE) et ses environs", "Aristide Monnier", "2000, réimpression de l'ouvrage paru en 1891", "Format 14 X 20. 450 pages", 268, "", 4, "Le Pouliguen, Batz-sur-Mer, Le Croisic, Pornichet et La Turballe : autant de noms qui font rêver tous les amoureux de la mer, dans l'hexagone et bien loin de nos frontières ; au point que lors de la récente marée noire, un élan de solidarité s'est manifesté et que des Français sont venus de toutes les régions pour aider les autochtones, frappés par cette catastrophe, à nettoyer le littoral. Dans cette partie de la côte bretonne, qui se trouve, administrativement parlant, à l'ouest de la région des Pays de la Loire, Le Pouliguen (de Polguen : Baie blanche) apparaît comme l'une des stations balnéaires les plus attrayantes. « Il jouit d'un air moins vif (que les bourgs voisins), mais cet air convient mieux aux poitrines délicates (...) et sa position centrale permet de rayonner vers le bourg de Batz, Guérande, Le Croisic, Saillé, La Baule, Pornichet, Piriac... »
Impossible, on le comprendra, de retracer l'histoire du Pouliguen sans l'enchâsser dans celle, plus globale, de toute cette côte qui se trouve au nord-ouest de Saint-Nazaire. L'auteur du présent ouvrage ne s'y est pas trompé et les pages qu'il consacre à cette ville attachante du Pouliguen contient de nombreux développements concernant les bourgades environnantes. Pourtant, sa préférence va à la Baie blanche et à son étonnant passé : aux premières maisonnettes bâties par des pêcheurs au milieu des dunes et des plages de sable, longtemps les seules en cet endroit ; aux combats à livrer contre l'océan ; à la construction d'un port bien vite insuffisant (réfection et relèvement des terrassements en 1561), accroissement et développement au XVIIe siècle ; à la diminution du commerce du sel au XVIIIe et à la pratique de la pêche qui se continue, ainsi qu'à celle de la grande navigation.
Et surtout, à partir de 1843, il y a la découverte du tourisme estival qui ouvre « pour la petite ville une ère nouvelle » : on bâtit de nombreuses maisons, on bénéficie d'apports financiers, on édifie une église, la population augmente à la belle saison...
Plus de vingt siècles de l'histoire du Pouliguen et des localités environnantes.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?