Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1814, "SURESNES d'autrefois et d'aujourd'hui", "Octave Seron", "2000, réimpression de l'ouvrage paru en 1926", "Format 14 X 20. 436 pages", 320, "", 4, "« L'histoire de la contrée, de la province, de la ville natale, écrivait Augustin Thierry (1795-1856), est la seule où notre âme s'attache par intérêt patriotique ; les autres peuvent nous sembler curieuses, instructives, dignes d'admiration, mais elles ne touchent point de cette manière. » A quoi le préfet de la Seine, Eugène-René Poubelle (1831-1907), en visite à Suresnes, ajoutait, comme en écho : « Il serait intéressant que chaque commune de France prît soin de conserver son histoire ; il y aurait dans ce retour sur le passé (...) quelque chose qui serait de nature à y attacher plus étroitement ses enfants. La ville de Suresnes a un passé dont elle est justement fière et qui mérite d'être fixé. »
Convaincu de la justesse de cette déclaration, l'auteur de l'ouvrage que nous présentons ici, qui était directeur d'école et président de la Société historique et artistique de Suresnes, fait le projet de réaliser la tâche que tous les Suresnois attendent : une monographie sur l'histoire de la cité, des origines à nos jours.
Avec l'aide des érudits locaux (Edgard Fournier et Gabriel Gillard) et au prix d'un labeur d'archives considérable, il évoque sur plus de 400 pages le destin étonnant de cette cité qui ne fut au début qu'une petite bourgade de pêcheurs et de bateliers (de la tribu des Parisii), puis une localité plus importante à l'époque gallo-romaine (l'empereur Valérien y eut, dit-on, une villa sur le mont qui porte aujourd'hui son nom), ensuite un village souvent victime de la soldatesque barbare, avant la constitution d'une seigneurie qui appartenait aux religieux de Saint-Germain-des-Prés, et l'érection d'une paroisse qui obtint une charte communale au XIIIe siècle. Au coeur des guerres de religion, les Conférences de Suresnes débouchent sur la paix et sur l'abjuration de Saint-Denis : « Paris vaut bien une messe. » Par la suite, Suresnes « partagera les heurs et les malheurs de la France et le calvaire du Mont-Valérien et le petit vin clairet aidant, elle goûtera une prospérité relative jusqu'au grand branle-bas de la Révolution. » Au XIXe et au Xxe siècles, la ville ira de l'avant « à pas de géant », mais son dynamisme et sa rationalité actuels ne trouvent réellement leur sens que si l'on met en perspective son passé riche et mouvementé.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?