Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1904, "BEAUJEU (Sous le signe du rateau)", "Marius Audin", "Edition 2002", "Format 14 X 20.", 168, "", 4, "Guichard III, sire de Beaujeu, aurait été le premier à porter son choix sur les armes de sa maison, lesquelles seraient « d'or au lion de sable armé et lampassé de gueule ». Par ailleurs, il est à l'origine de la fondation du prieuré de Grammont, édifié sur la paroisse de Blacé, ainsi que de celui de Grelonges en 1110, destiné à recueillir les orphelins des croisades.
Après la mort d'Humbert III, l'abbé de Savigny tente d'échapper à la tutelle de l'archevêque de Lyon, au point d'être excommunié. Guichard de Beaujeu conseille au religieux insoumis de se faire construire un château fort sur le Crêt de Popey (point stratégique sur la route de Lyon à Roanne, par Tarare).
Le nouvel archevêque ne laisse pas la rébellion subsister bien longtemps, et prend des mesures draconiennes : il s'empare de L'Arbresle et fait incendier le château de Montloy. Le pape lui-même interviendra pour remettre de l'ordre et apaiser les dérives belliqueuses. Les moines accepteront finalement l'autorité de l'archevêque, détruiront leur forteresse, et renonceront à la protection du sire de Beaujeu.
La puissance des Beaujeu s'affirme par de bénéfiques mariages, comme celui entre Marguerite de Baugé, la plus riche héritière des Dombes, et Humbert V qui étend alors ses possessions jusqu'aux portes de Lyon. L'approche du cercle royal se précise lorsque, en 1474, Louis XI accorde la main de sa fille Anne à Pierre de Beaujeu.
La localité a ses privilèges comme, par exemple, l'exemption des droits d'entrée sur les boissons, au contraire de Villefranche, Belleville et Lay.
Comme le rappelle l'auteur, « la Révolution ne semble point avoir eu à Beaujeu un retentissement considérable ». Le 26 février 1789, une lecture est faite au Conseil de Ville concernant la convocation des Etats Généraux. Le 14 juin, Pierre Dumas est retenu pour « agir en qualité de représentant de la municipalité ».
Voici quelque-uns des multiples faits historiques narrés avec fluidité par Marius Audin.

Louis de Lacroy

EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?