Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1973, "VIC-LE-COMTE. Première partie : histoire religieuse", "l'abbé J.-B. Fouilhoux", "2003, réimpression de l'ouvrage paru en 1899", "Format 14 X 20. 532 pages", "62e", "", 4, "On connaît l'importance de la vie religieuse dans nos villes et nos villages, sous l'Ancien Régime, non seulement spirituelle, mais aussi administrative et financière ; on ne saurait donc s'étonner de voir l'auteur de ce travail fondamental lui consacrer cette première partie de son oeuvre. Il évoque d'abord la période des origines, difficile à dater, puis celle de la fondation de l'abbaye de Manglieu (1re abbaye bénédictine de l'Auvergne), et du prieuré Saint-Pierre de Vic, qui vit l'installation des moines, et l'organisation de la paroisse autour de la communauté. Celle-ci acquit une puissance terrienne considérable et jusqu'au XIVe siècle le prieur eut le titre de curé ou de recteur. Ensuite, on passa de l'ordre monastique au clergé séculier, même si c'étaient des communalistes (communauté des prêtres de la paroisse) qui assuraient le service religieux. Par la suite, les chanoines du chapitre de la Sainte-Chapelle (fondé en 1511) et les prédicateurs extraordinaires jouèrent aussi un grand rôle dans la cité.
La vie spirituelle fut toujours intense au sein de la ville et dans toute la région (Manglieu fonda 24 prieurés dont une dizaine dans les futurs cantons de Vic-le-Comte, Billom, Cunlhat, Sauxillanges et Issoire) et le culte voué à Notre-Seigneur Jésus-Christ, à la Vierge, aux saints (Pierre, Jean-Baptiste, Sébastien, Blaise...) et aux morts était particulièrement assidu. On n'oubliait pas pour autant les vivants et la confrérie du Saint-Esprit finança un hôpital où un grand nombre de pauvres et de malades était recueilli et assisté, ce qui n'empêcha pas la création de trois aumôneries et de la maladrerie d'Enval. Le couvent des Cordeliers (1473-1792) représenta aussi une grande aventure (locale) de l'esprit qui suscita respect et considération dans la population du lieu. Quant à la Sainte-Chapelle, superbe substitut à l'édifice qui faisait partie du palais des comtes, elle fut l'objet d'une bulle de fondation en 1511 et fut construite en 1520.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?