Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1978, "VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE (Annales de) - Tome II", "Etiene Cabrol", "2003, réimpression de l'ouvrage paru en 1860", "Format 14 X 20. 852 pages", "98e", "", 4, "Le précédent volume s'arrêtait à la fin de l'année 1560, moment où « la pipe de vin nouveau se vendait 6 livres 10 sols » et où les honneurs funèbres étaient rendus au roi François II, mort le 5 décembre. Le tome II, très logiquement, commence en 1561, année de troubles et de violences dans la ville, où l'on voit les prédicateurs emprisonnés par les huguenots. Ensuite, l'auteur nous entraîne, à travers mille événements, jusqu'à l'année 1732, au cours de laquelle (le 1er mars) on déplora la mort de Pierre Girac, natif de Conques, 1er médecin du roi Louis XV. Entre temps, parmi les très nombreux faits qui se produisirent dans la cité et les localités environnantes, on peut évoquer le rétablissement de la religion catholique intra-muros (1562), la peste en Rouergue (1586), puis à Villefranche (1589), année où la ville se déclare ouvertement pour le roi, la sévérité des sentences judiciaires contre les voleurs (1591), l'achèvement du fond de la grande église (1606) et la confirmation des privilèges de la cité par Louis XIII (1617).
Sans cesse « la grande » et « la petite » histoire se côtoient dans ces annales où l'infor-mation locale est (naturellement) toujours privilégiée : hiver doux et tempéré en 1619 et relégation pendant deux ans, « en la présente ville », du comte de Bristol, après la mort tragique de Charles Ier (1650-1651) ; restauration de la chapelle des Pénitents bleus (1675) et service solennel effectué dans l'église collégiale après la mort de Marie-Thérèse d'Autriche (1683) ; terreur panique (injustifiée) des habitants de Villefranche, catholiques à l'endroit des protestants et réciproquement (21 août 1690) et hiver extraordinairement rigoureux en 1709 (mort, famine, destruction des récoltes, interruption de la guerre) ; création d'un office d'huissier à l'hôtel de ville (1714) et troubles climatiques en 1719 (chaleurs excessives, orages, grêle violente) que l'on espère apaiser grâce à des prières publiques... Incendie de l'abbaye de Bonneval (1719), orgues de la grande église augmentées d'un jeu d'écho (1720) et inondation sans pareille en 1728...
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?