Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

1995, "GUENGAT. Monographie de la paroisse", "le chanoine Henri Pérennès", "2003, réimpression de l'ouvrage paru en 1906", "Format 14 X 20. 76 pages", "10e", "", 4, "Passionné par l'histoire et l'archéologie de son pays, le chanoine Pérennès, auteur de nombreuses monographies, s'intéresse ici à la paroisse de Guengat. Rien d'étonnant à cela, puisque ce berceau de la famille (Guengat), dont le château est mentionné dès le début du XIIIe siècle, eut très tôt une importance historique : outre saint Fiacre, qui devait donner son nom à l'église paroissiale et qui séjourna longtemps dans la forêt de Brie (VIIe siècle), Jehan de Guengat fut chambellan et conseiller du duc Jean (XVe siècle) et Alain de Guengat, d'abord maître d'hôtel de la fille d'Anne de Bretagne, fut aussi capitaine de Brest et compagnon d'armes de François Ier en Italie, en 1525. Pour les visiteurs d'aujourd'hui, le patrimoine archéologique est tout aussi éloquent : haches polies et tumuli (époque néolithique et âge du bronze), urnes cinéraires gallo-romaines et objets paléolithiques de Kervouster ; sans oublier (naturellement) l'église Saint-Fiacre évoquée ici avec beaucoup de précision (XVe-XVIe, chambre des cloches reconstruite au XVIIIe siècle) et tous les autres édifices civils et religieux.
On peut citer, à ce propos, les vestiges du château, avec les seigneurs et leur histoire - Alain de Guengat, vice-amiral de Bretagne, prisonnier à Pavie avec François Ier, ou Jacques, partisan de la Réforme, qui dut capituler devant les Ligueurs en 1591 - le manoir de Saint-Alouarn, incendié par les troupes royales en 1597 (et sa célèbre maison : le dernier du nom, jésuite, mourut en 1893), celui de Loscoat, près du confluent du Stéir et du ruisseau de Peneran, de Kerdrein (manër Kerdreïn), de Kergrac'h et du Guern, qui devait être transformé en ferme, aux confins de Guengat et de Plogonnec. Les chapelles Sainte-Brigitte (XVIIIe siècle) et Saint-Sauveur, qui a disparu, les calvaires et les fontaines saintes (il y en a trois) appartiennent, elles aussi, au patrimoine local. Le chanoine Pérennès relate ensuite, comme un aboutissement tragique, la Révolution (les combats du clergé, les difficultés de l'apostolat, le rôle des chouans), concluant sur le recensement des curés après le Concordat et présentant la liste des Morts pour la France en 1914-1918.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?