Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2026, "LA COMBRAILLE", "l'abbé Michel Peynot", "2003, réimpression de l'ouvrage paru en 1931", "Format 14 X 20. 82 pages", "12e", "", 4, "La Combraille, qui existait comme province particulière dès le Xe siècle, englobait-elle le pays des Cambiovicenses avec Chambon pour capitale ? On ne saurait se prononcer à ce sujet avec une certitude absolue, mais ce qui apparaît peu contestable, c'est que les premiers princes de Combraille furent les seigneurs de Chambon ; les comtes d'Auvergne leur succédèrent, puis Pierre de Giat (fin du XIVe siècle) qui avait acheté la Combraille à Jean II et qui la revendit au duc de Bourbon (1400), la baronnie passant ensuite aux Bourbon-Montpensier et aux d'Orléans qui la conservèrent jusqu'à la Révolution. Toutefois, l'histoire de la baronnie ne se limite pas à celle de ses seigneurs successifs (évoqués nommément dans cet ouvrage) ; elle inclut aussi son étendue (variable selon les époques), l'assiette d'impôt (1357) établie pour le pays de Combraille (nombre de feux, total de l'impôt, revenus par paroisse), le servage et les pays de franc-alleu, la châtellenie de Montaigut-en-Combraille, la terre et le duché-pairie de Montpensier, le bailliage de Combraille et tous les fiefs, seigneuries, maisons, branches, sous-branches, rameaux du territoire...
L'auteur décrit ensuite la prévôté d'Évaux, les 30 paroisses qu'elle possédait dans le diocèse de Limoges et celles du diocèse de Clermont, l'église et le monastère de la prévôté, ses revenus, sa détresse financière et la disette pendant la Terreur et il retrace la biographie des prévôts du Xe siècle (Guiraud en 937) jusqu'à la Révolution (listes aussi des prieurs, chanoines et personnages de marque). La prévôté de Chambon est ensuite l'objet d'une étude précise et détaillée : forteresse dès la fin du IXe siècle, prestige et puissance jusqu'à l'époque de la guerre contre les Anglais (destruction de la citadelle entre 1170 et 1200), prise de la ville par Xaintrailles (1440), pillage et incendie (1575) perpétrés par les protestants, précieuses archives brûlées (1794)... Enfin, l'abbé Peynot consacre la dernière partie de son travail à l'abbaye de Bellaigue (fondation, vers 950, par Odon, sire de Montluçon), à ses possessions, revenus et redevances, à ses abbés, prieurs et religieux connus, à ses propriétaires depuis 1791 et aux sires de Montluçon. Importantes Pièces justificatives et précieux Index des noms de lieux.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?