Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2060, "PROVINS (Histoire de). Tome I", "Félix Bourquelot", "2004, réimpression de l'ouvrage paru en 1839", "Format 14 X 20. 474 pages", "55e", "", 4, "L'ouvrage présenté ici est le premier volume du livre intitulé Histoire de Provins, qui en compte deux au total. Ouvrant sur une introduction dans laquelle l'auteur compare les différentes formes d'études historiques au XIXe siècle, ce tome I nous conduit des origines de la cité et de son terroir (haches celtiques ou couteaux gaulois, vestiges divers, butte de la Croix-de-Pierre...), jusqu'au XIIIe siècle, époque où la ville connaît une véritable apogée et où les comtes de Champagne tiennent fréquemment leur cour, préférant souvent leurs chants d'amour à leur fière devise guerrière : Passe avant le meillor. Entre ces deux périodes, que d'événements d'importance : la conquête romaine (César cita-t-il Provins sous l'appellation Agendicum ? ), la ville puissamment fortifiée (selon Probus, dès le IIIe siècle), qui fut sans doute prise par Clovis (vers 486), mais qui n'est citée dans les chartes qu'au IXe siècle - citadelle imposante, mais pas encore prospère comme elle le sera plus tard - qui va bénéficier de l'avènement des comtes de Champagne (bienfaits religieux de Thibault III), de l'établissement des Templiers (1193) et de l'activité commerciale des juifs (début du XIIIe siècle) qui seront expulsés ou massacrés sur ordre du roi. Félix Bourquelot dresse aussi - et avec quelle passion ! - un panorama urbain grandiose : plus de vingt églises, chapelles et couvents, les foires les plus productives de la région, 20 à 30 000 ouvriers de la laine au temps de Thibault-le-Chansonnier et près de 1 700 métiers de coutellerie, le donjon octogonal, les hôtels et les halles (poissons, boucherie, drapiers), les ateliers d'orfèvres et la maison des Vieux Bains, ainsi que les nombreux caveaux qui font de Provins une agglomération presque souterraine (fabriques de toiles, de draps). C'est là que la commune s'est formée, que la bourgeoisie s'est constituée et que s'est organisée la vie religieuse - le doyenné comprenant Provins, Sourdun, Bazoches, Sancy et Voulton - mise en valeur par de somptueux édifices.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?