Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2123, "LIBOURNE (Histoire de) et les autres villages et bourgs de son arrondissement - Tome III", "Raymond Guinodie Fils aîné", "2004, réimpression de l'ouvrage paru en 1876", "Format 14 X 20. 634 pages", "72e", "", 4, "Le livre que nous présentons ici est le troisième, et dernier, volume de l'ouvrage intitulé Histoire de Libourne et des autres villes et bourgs de son arrondissement qui est considéré, aujourd'hui encore, comme une oeuvre majeure, parmi toutes celles qui ont été consacrées à cette région spécifique du département de la Gironde. On y découvre, en premier lieu, les « particularités de diverses paroisses du canton de Sainte-Foy » (déjà évoqué dans le tome II), comme le Petit-Ligueux, Margueron, Les Lèves ou Thoumeyragues ; puis le canton de Castillon, qui possédait « l'un des châteaux les plus forts bâtis sur la Dordogne », édifié (sans doute) avant le Xe siècle - et dont l'histoire mouvementée est retracée ici avec un grand luxe de détails - sans oublier l'administration municipale, la police et l'instruction publique, le commerce et l'industrie (4 foires par an) et Saint-Michel où se trouvait le château de Montaigne ; le canton de Fronsac, qui comprenait 46 paroisses et où l'on a retrouvé de nombreux vestiges de villas romaines, terroir doté d'un patrimoine architectural particulièrement riche.
L'auteur nous fait visiter ensuite le canton de Lussac - la commune elle-même ayant un sol fertile et une population importante - évoquant l'abbaye de Faise, Notre-Dame de Cornemps, Saint-Pierre-du-Palais, Francs (références étymologiques), Montagne et Néac, Monbadon... Nous nous arrêtons aussi dans le canton de Coutras (nom issu de Corterate, mot corrompu par la suite), dont les habitants se révoltèrent contre Edward III, en 1352, et qui possédait un château superbe. Nous passons par le canton de Guîtres, dont « la position est belle », qui posséda une station romaine et une abbaye de l'ordre de Saint-Benoît (premier abbé : Guillaume Ier, en 1108) et enfin par le canton de Pujols, lieu « très anciennement habité », occupant la crête d'un tertre, au-dessus de la plaine qui s'étend jusqu'à la Dordogne et dont les communes faisaient autrefois partie d'une baronnie (points les plus importants : Gensac et Rauzan, châteaux forts de Civrac, Rigaud, Blaignac, Vidasse, Monbreton...). Un itinéraire d'une richesse et d'une diversité somptueuses.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?