Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2233, "CANTAL (Dictionnaire topographique du)", "Émile Amé", "2004, réimpression de l'ouvrage paru en 1897", "Format 14 X 20. 698 pages", "82e", "", 4, "Élaboré et rédigé sous la houlette de la Société d'émulation de l'Auvergne, puis publié sur l'ordre du ministre de l'Instruction publique, il y a plus d'un siècle, à une époque où le savoir était considéré comme une priorité nationale, ce Dictionnaire topographique d'Émile Amé apparaît aujourd'hui encore comme un extraordinaire outil de travail : non seulement pour les historiens et les archéologues, mais aussi pour tous les amoureux du passé, Cantaliens de souche ou d'adoption, qui souhaitent reconstituer les anciens terroirs et les vieux pays du département et retrouver, au détour d'une rubrique, le nom d'un lieu (moulin, abbaye, château, église, chapelle, écart, hameau, bois, domaine...) parfois disparu. Il semble même que certains feuilleteurs de pages, épris de poésie toponymique, y aient trouvé des termes évocateurs : comme La Brunie-Haute et La Brunie-Basse (commune de Vitrac), le puy de Fontanille (commune de Drugeac) ou la Montagne-de-la-Mauve (commune d'Allanche).
Mais l'intérêt essentiel de ce travail considérable, réalisé à partir d'une grande quantité de documents, publics et privés, réside dans la véritable mine de renseignements qu'il constitue ; puisés dans des Annales locales, des Archives généalogiques et municipales, départementales et religieuses, judiciaires et hospitalières, dans le Nobiliaire d'Auvergne, dans des cartulaires et des atlas historiques, des terriers et des inventaires, des chartes et des dénombrements... L'enquêteur généalogiste, le chercheur, l'historien d'un domaine a besoin de rubriques précises, datées, pourvues de références bibliographiques et présentées dans un ordre alphabétique ; il veut savoir, par exemple que L'Algayrie, domaine ruiné, commune de Polminhac, est cité dans un texte du XVe siècle (arch. mun. d'Aurillac) et qu'il a été reconnu à J. de Montamat ; ou qu'Algoux était un écart de la commune de Parlan. Etc. Et il découvrira, avec le plus grand bonheur, qu'une Table des formes anciennes des noms figure à la fin du Dictionnaire.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?