Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2245, "CHARNAY-LÈS-MÂCON et ses hameaux", "Léonce Lex", "2004, réimpression de l'ouvrage paru en 1920", "Format 14 X 20. 152 pages", "19e", "", 4, "Très apprécié pour ses vins d'appellation, Mâcon, Mâcon-Villages et Mâcon-Charnay (...), Charnay-lès-Mâcon l'est aussi pour son site et pour cette fameuse Voie verte à partir de laquelle les touristes peuvent explorer à pied ou à vélo les superbes campagnes de la Bourgogne du Sud et ses villages encore habités par la poésie lamartinienne. Cependant, dans son ouvrage, Léonce Lex, qui ne néglige pas l'importance des vignobles mâconnais, va bien au-delà de l'évocation de ces charmes touristiques. Soucieux avant tout de retracer l'histoire de la localité et de ses hameaux (Bioux, Levigny, Malcus, Moulin de Balme, Moulin du Pont, Saint-Léger, Saint-Martin-des-Vignes, Verneuil...), il dresse le panorama géographique, agricole et géologique du terroir, avant de citer les 14 fontaines de Charnay et la flore locale. Ensuite, il recense avec précision les noms des lieux habités (de Aux Paucards à Viard) et des lieux-dits (la Cache Boulie, Beauregard, Gros Chêne, Vigne Blanche...).
Puis il remonte aux origines du bourg et des hameaux précités et décrit les seigneuries ecclésiastiques et laïques (fiefs de date ancienne ou apparus au XVIe siècle), les églises de Charnay (détruite en 1567 et réparée par la suite) et de Saint-Léger, paroisse peu étendue et édifice disparu au milieu du XIXe siècle. Il étudie aussi la population, de Charnay et de Saint-Léger, à partir du XVe siècle, la propriété et la taille en 1685 (procès-verbal d'une visite dans les villes et les villages organisée par les États du Mâconnais), la période révolutionnaire caractérisée par une extrême violence dès 1789 et l'administration municipale (les différents maires, les budgets et la lutte contre les appétits territoriaux). Le combat de Mâcon (1814) et l'échauffourée de Champgrenon (1851) constituant les événements locaux majeurs au XIXe siècle et la citation des 66 morts de la Grande Guerre apparaissant comme un hommage rendu aux enfants de Charnay morts pour la France.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?