Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2278, "DRAGUIGNAN. Les rues et leurs maisons historiques - Tome VII", "Frédéric Mireur", "2005, réimpression de l'ouvrage paru en 1928", "Format 14 X 20. 348 pages", "40e", "", 4, "Dans le septième volume du livre intitulé Les rues de Draguignan et leurs maisons historiques, Frédéric Mireur continue à nous faire visiter la rue de l'Observance (la visite avait commencé dans le tome VI) et au gré des demeures qu'il décrit, c'est toute l'histoire d'une partie de la ville qui nous est révélée. Ainsi, la maison de Berlier-Tourtour s'est honorée d'avoir pour propriétaires les conseillers Cavalier (XVIe-XVIIe siècles), puis les d'Authier-Collet, qui appartenaient à l'ancienne noblesse provençale (notabilités dans la marine et dans l'épiscopat), et les de Berlier-Tourtour, dont le dernier représentant fut capitaine d'état-major, chevalier de la Légion d'honneur, mort en 1869. Suivent les maisons Guiran-Portal (colonel Dhéran sous le Ier Empire), Belletrud (général Sheldon à la Révolution), Blanc et André (conventionnel Isnard en 1789).
Le recensement qui suit est tout aussi somptueux : avec les maisons Gourraud-Lantoin (XVIIe-XIXe siècles), Pisani-Souliès, que posséda la comtesse de Sainte-Tulle, Joanny, ancien hôtel Raimondis-Canaux, qui fut la prison des suspects pendant la Révolution et le siège de la Société d'études de 1855 à 1875, Ferrier, maison d'arrêt à la Révolution et Truc-Pons, Guérin, Toche (comtesse Françoise de Vintimille au XVIIIe siècle), Sivan, Caussemille, Buisson (les Ursulines au XVIIe siècle), Noël, Paulet, Sivan et Bringuier... L'auteur nous présente, par ailleurs, la place de l'Observance, qui était appelée place du Palais (XVIIe siècle) et de la Justice pendant la Révolution et qui, les dimanches de carnaval, devenait, le soir, « le théâtre improvisé de distractions et de divertissements ». Puis, il termine par les rues des Chaudronniers, du Jeu de Paume, de la Blancherie, des Minimes...
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?