Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2563, "BANON (Monographie de)", "Léon Isnardy", "2006, réimpression de l'ouvrage paru en 1921", "Format 14 X 20. 92 pages", "14e", "", 4, "Ancien instituteur à Banon et membre de l'Institut historique de Provence, Léon Isnardy était à la fois un pédagogue émérite, un chercheur passionné et un ardent propagateur du tourisme. On retrouve cette triple perspective dans cet ouvrage qu'il a consacré à Banon (précisément), illustrations à l'appui, véritable sésame pour connaître le passé proche et lointain de la localité (des origines jusqu'à la guerre de 1914-1918) et toutes les caractéristiques essentielles du terroir. Guide convaincant et éclairé, ce natif de La Rochette (département des Alpes-de-Haute-Provence) dresse d'abord le panorama du territoire : évoquant le Grou de Bano, 1 075 m, qui a donné son nom au village, dont « l'excursionniste de passage fera l'ascension » et d'où l'on a une vue admirable (à l'ouest le Ventoux et à l'est les montagnes de Digne et de Moustiers...), il s'attarde aussi sur le vieux Banon, « que le voyageur qui arrive de Forcalquier ou d'Apt, découvre sur une hauteur entourée de coteaux » et auquel il accède par un portail à mâchicoulis du XIVe siècle.
Il s'attache, par ailleurs, à la géographie physique des lieux (situation, communes voisines, hydrographie et climat), à l'activité économique qui s'y développe - les céréales et les arbres fruitiers, l'élevage et la récolte des truffes, mais surtout la lavande, « plante industrielle » et « un fromage de chèvre très estimé », dont « la préparation nécessite des connaissances spéciales » - puis il étudie le service postal (une receveuse et quatre facteurs) et les voies de communication (...), avant de retracer l'histoire du village et de sa région : elle fut souvent mouvementée, si l'on songe à la conquête romaine, au Champ guerrier, où « un combat sanglant se serait livré » (nombreux ossements retrouvés sous le rocher d'en Guerre), aux invasions des Sarrasins (Xe siècle) et aux exactions de Raymond de Turenne (fin du XIVe siècle), au siège de la cité vers 1500 et à la Révolution, enfin à la guerre de 1870 et à celle de 1914-1918 (45 enfants du pays tombés au champ d'honneur).
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?