Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2590, "ORS et LA MALMAISON (Monographie d')", "l'abbé Émile Trelcat", "2007, réimpression de l'ouvrage paru en 1931", "Format 14 X 20. 206 pages", "26e", "", 4, "Ancien curé d'Ors, membre de la Commission historique du Nord et de la Société d'études de la province de Cambrai qui publia pour la première fois cet ouvrage sur Ors et La Malmaison, l'abbé Trelcat a consacré tout le temps que lui laissait l'exercice de son sacerdoce à des travaux d'histoire et d'archéologie. Aussi était-il logique que ce dévoué serviteur de l'Église fasse revivre, illustrations à l'appui (Le château fort de La Malmaison, Vue du village, La chapelle du Bois-l'Évêque, Armoiries d'Ors...), le passé souvent dramatique, et parfois glorieux, de la localité qu'il avait servie pendant huit années. Le plan qu'il établit pour structurer son récit a la simplicité de l'évidence : il retrace d'abord le destin (tragique) de la forteresse, fondée au milieu du XIIIe siècle et détruite moins de deux cents ans plus tard - on voyait encore les ruines de la tourelle du midi au XIXe siècle et une ferme, située sur la rive gauche de la Sambre, portait le nom de la Malmaison - puis celui de la paroisse et de la commune, avant d'évoquer les événements marquants de son histoire.
Les annales du village nous révèlent, en effet, « de grandes calamités et de nombreuses infortunes » s'abattant sur la région : famine et peste aux XIIe, XIIIe, XIVe, XVe, XVIe et XVIIe siècles, tempêtes, ouragans, sécheresse et hivers rigoureux (1879-1880, 1890-1891, 1928-1929...) et surtout ravages provoqués par les guerres au fil du temps : ainsi, « à la fin du XVIe siècle, le village subit une crise où l'abandon des travaux agricoles et le saccage des terres par les bandes armées amenèrent disette et misère... ». À ce propos, l'époque contemporaine n'a guère été plus faste : occupation allemande de 1914 à 1918 et bombardements, 20 enfants du pays étant morts pour la France et la commune d'Ors ayant été citée à l'ordre de l'armée. Cela dit, la vie, sur ce terroir, a toujours repris ses droits, restituée ici depuis ses origines par l'abbé Trelcat qui étaye son récit par des documents passionnants : sur les églises de Bazuel et d'Ors, sur l'aventurier Blondel, la délimitation du Hainaut et du Cambrésis, le testament de Jean Dupont de la Folie...
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?