Bienvenue sur Histo.com, la plus
ancienne librairie d'histoire locale sur le Net...


Retrouvez l'intégralité de la collection
Monographies des villes et villages de France
Des livres de référence d'histoire locale

2637, "PEYRIAC-DE-MER (Histoire pittoresque et chronologique illustrée de)", "Auguste-joseph Decormis", "2007, réimpression de l'ouvrage paru en 1958", "Format 14 X 20. 126 pages", "17e", "", 4, "Peyriac-de-Mer, village de pêcheurs à l'origine, situé à l'est du Parc régional de la Narbonnaise en Méditerranée, dont on peut apprécier le site en suivant « l'étroite bande de terre qui sépare la rive des salins », a une histoire très ancienne que révèle, en partie, aux visiteurs son musée archéologique. Toutefois, pour les amoureux du passé, l'ouvrage d'A.-J. Decormis constitue une véritable mine de renseignements tant en ce qui concerne les époques lointaines que la période moderne et contemporaine. Sans doute fallait-il avoir habité la localité et participé à la gestion des affaires publiques, dans les temps les plus difficiles, pour pouvoir restituer, illustrations à l'appui, cette Histoire pittoresque et chronologique. Évoquant d'abord Peyriaco, le hameau des origines (pêche, chasse et quelques cultures), et les événements importants qui marquèrent la région (la conquête romaine et les invasions...), l'auteur en vient très vite à la victoire franque sur les Sarrasins (737 à La Berre), au règne de Pépin, dit Le Bref (libertés et privilèges), et à celui de Charlemagne qui « vit la noblesse s'accroître ».
C'est à cette époque (IXe siècle) que l'on situe deux faits majeurs dans l'histoire de Peyriac : le début de l'exploitation des salins et l'érection du prieuré de Sainte-Eugénie qui devint, par la suite, une dépendance de l'abbaye de Fontfroide (cisterciens de Saint-Benoît, XIIe siècle). Autres événements d'importance : la création de la seigneurie locale (première citation : XIe siècle) et celle de la communauté de Peyriac souvent en litige avec l'abbaye pour les terres de pâture. À ce propos, pour ce qui est de la délimitation du territoire (travaux de Cassini, Camus et Montigny), la superficie de la commune était, vers 1750, de 3 670 hectares. Donnant aux lecteurs tous les détails indispensables à la connaissance du terroir (relief, hydrographie, voies d'accès, ressources agricoles, extension du village), le commandant Decormis évoque l'Antiquité (« trésor du musée »), l'époque médiévale (maisons et église, guerre de Cent Ans...) et naturellement, en bon fouilleur d'archives, tous les événements qui se sont déroulés dans la commune de 1815 à 1956.
EN SAVOIR PLUS ET COMMANDER CET OUVRAGE ?