Livre[0] = new livre(18, "Les Pensées de l'escalier", "M.-G. Micberth", "Edition 1984", "Format 14 X 20. 222 pages", 156, "", 4, "C'est en 1953, à l'âge de huit ans, que M.-G. Micberth entre en poésie. Il n'y restera guère plus d'une quinzaine d'années, mais il vivra sur ces terres des moments orageux, passionnés. A dix-sept ans, à l'âge où Rimbaud publie ses premiers poèmes, il a écrit l'essentiel de son oeuvre, Pierre Jean Jouve le surnomme le « Baudelaire de la poésie moderne ». Les poèmes qui composent « Les Pensées de l'escalier » sont autant de jalons sensibles d'une enfance et d'une adolescence fourmillantes, vécues sous le signe de la couleur. la plus intense. Quant aux textes de l'âge mûr, ils constituent le prolongement (nostalgique) d'une passion insistante. Ces poèmes nous apparaissent aujourd'hui comme la voix d'un homme de génie qui, face à tous les défis de son aventure humaine n'a jamais rien éludé.")